IMPROMPTUS










Myriam Pellicane Festival les jours sont contés en Estrie - Québec 2019
La clôture au Tremplin avec les copains, au trampoline avec les copines, nous sommes vieil homme ou petite fille, au mitan des grands bois, toutes de ramées obscure, aussi noires par endroits que le ventre du monstre, aussi enluminées que le coeur d'un arc en ciel, merci la gang de la M.A.P ( Maison des Arts de la Parole) pour ces aventures full bonnes!




Didier Kowarsky Festival les jours sont contés en Estrie - Québec 2019

Julie Boitte Festival les jours sont contés en Estrie - Québec 2019

Fred Naud Festival les jours sont contés en Estrie - Québec 2019


Les 5@7 du festival vous invitent à découvrir, dans l’ambiance intime de cafés, de bistrots ou de chaleureux petits restos du coin, les voix de deux conteurs, invités à partager la scène dans un duo tout spécialement formé pour l’occasion.



Duos, quatuors, une série d'impromptus, de performances, de créations pour le festival les jours sont contés en Estrie.

Bizarre.rie.s avec Julie Boitte et Frédéric Naud - De l’habitude d’écrire des flots de mots sans tête ni queue, ou sur le sentier d’une plume automatique, Julie Boitte et Frédéric Naud  pourraient s’être trouvés!
Pour l’un c’est Jackie qui ressurgit : cruelle, violente, sadique, indécente, vulgaire, fragile… vivante.
Pour l’une ce sont plusieurs voix fantomatiques ou merveilleuses, naïves et tragiques, déterminées à renaître coûte que coûte.

Créé pour Les jours sont contés, ce spectacle en duo serait comme un voyage où le public est invité à s’aventurer, sans a priori sur ce qui est politiquement correct ou non, communément admis ou pas.

Julie Boitte, Didier Kowarsky, Fred Naud et Myriam Pellicane : Quatre artistes se retrouvent sur scène, dans une soirée multicolore et absolument imprévisible. Quatre univers qui se croisent, se répondent, s’entrechoquent. Un spectacle aux allures de carte blanche, qui promet de vous faire visiter jusqu’aux recoins insoupçonnés de vos imaginaires.


Sherbrooke 2019, sous la direction artistique de Sophie Jeukens, Julie Boitte, Fred Naud, Didier Kowarsky et Myriam Pellicane en résidence pour inventer de nouvelles rencontres en scène



SiMorgh: Trente oiseaux avec Didier Kowarsky
en musique avec Benoit Converset et Damien Converset d’après « Le Cantique des Oiseaux » de Farid ud din ‘ATTAR

« Le Cantique des Oiseaux », poème persan du 13e siècle, relate le voyage entrepris par les oiseaux pour rejoindre leur absolue divinité : Simorgh. Le poète décrit les efforts de la huppe pour convaincre les autres, à l’aide d’histoires, d’entreprendre le voyage.
Les histoires laissent perplexe, la description des chemins qui mènent à Simorgh est déroutante, et les voyageurs disparaissent mystérieusement au bout du voyage.
C’est une énigme.
Le désordre qui règne chez les oiseaux, leurs attitudes et leur désarroi résonnent clairement avec l’actualité de notre civilisation.

Si Morgh est une adaptation singulière et iconoclaste d’une métaphore de l’ultime voyage initiatique. Les échos des paroles et des mélodies esquissent des réponses aux questions éternelles, mais si fugitives réponses qu’on y croit qu’un instant.
Le conteur et les musiciens s’aventurent avec humour, lyrisme et poésie au coeur des anecdotes et des hésitations de ces drôles d’oiseaux étrangement familiers.
Le poète avait prévenu : « La raison n’a rien à faire avec mon discours.

Le P'tit bonheur de St-Camille

SiMorgh: Trente oiseaux avec Didier Kowarsky
en musique avec Benoit Converset et Damien Converset




Soirée SLAM - Brasserie le bien le malt - Rimouski - Québec 2019- Festival les Grandes Gueules - Trois Pistoles -



Le cœur du monde: visite-conférence décalée avec Didier Kowarsky - Musée de Sherbrooke - Québec 2019 - Festival les jours sont contés en Estrie-
Selon une information tout à fait fantaisiste, il semble qu’un réseau international de chercheurs a pu déterminer que la visite d’une exposition d’ouvrages artistiques produit, par l’interaction personnelle de l’observateur-trice avec chaque œuvre, une vibration appelée « Ku ». Celle-ci s’ajoute à celles émises par d’autres visiteurs et visiteuses relié-e-s dans le temps et l’espace par l’observation attentive, et serait de nature à préserver un certain équilibre primordial, terrestre et cosmique. La publication de cette connaissance qui était demeurée secrète, éclaire d’un jour nouveau la propension naturelle de toute civilisation, depuis la plus ancienne, à la production d’œuvres d’art.
Le cœur du monde: visite-conférence décalée avec Didier Kowarsky - suite -
Les visiteurs et visiteuses, soigneusement sélectionné.es par le hasard-qui-n’existe-pas, auront le privilège d’être actrices et acteurs conscients de ce vaste projet, dans le cadre d’une visite-conférence décalée de l’exposition « Tous des brigands », de Karen Tam, qui porte un regard sur notre imagerie de la culture chinoise. En l’occurrence, la vibration naît de l’effet miroir du concept « Tous des brigands », et de l’émotion liée à l’exotisme et la différence.
Après un bref exposé du phénomène vibratoire, le conférencier-affabulateur évoquera le processus engendré en particulier par chaque œuvre, rendant ainsi perceptible l’émission de Ku.
La visite-conférence sera pimentée de quelques contes et anecdotes soulignant le propos.
Vous êtes invité-e-s à passer le portique installé ici comme le seuil d’une aventure mystérieuse et cosmique.

"Kowarsky joue à prendre son rôle de médiateur décalé très au sérieux : il circule d’un artéfact à l’autre, donnant parfois de vrais renseignements, suggérant de s’arrêter sur un détail factice, offrant une réflexion sur l’art… ou inventant carrément le nom d’un soldat anonyme sous un empereur oublié, d’une déesse « Robin des bois » nourricière.  Si sa théorie sur la vibration « Ku » relève certainement de la fumisterie, on se prend à rêver qu’il existe réellement une manière de rétablir l’équilibre cosmique par le simple émoi que suscite l’art." Josée Courtemanche-


Le Théâtre des Petites Lanternes reçoit Myriam Pellicane - Parc de l'ancienne Prison - Sherbrooke 2019 -
Dans le cadre du projet Quatre-Quarts, le Théâtre des Petites Lanternes vous donne rendez-vous au Parc de l’Ancienne-Prison, pour une fête de quartier placée sous le signe de l’étrange. Pour l’occasion, Myriam Pellicane, cette conteuse passionnée d’anthropologie sorcière à l’univers singulier, vous partage quelques contes à la volée.

"C’est au cœur de la fête de quartier des Musées- au parc de l’ancienne-prison Winter- qu’un grand corbeau nous accueille pour nous diriger sur les façades des vieux murs de briques de la prison. De là, nous sommes propulsés dans une ambiance unique, où la lumière des chandelles éclaire nos visages curieux, devant cette femme toute vêtue de noire qui nous invite à nous asseoir sur les chaises dépareillées."

23H Cour de l'ancienne prison - Myriam Pellicane - Sherbrooke - Québec 2019



Ballade contée avec SwaN Blachère et Elodie Mora au couvent des soeurs grises.. Maison Folie - Tourcoing




L’APPAROA (Association Pour la Promotion des Arts de l'Oralité en Alsace, mais ça vous le saviez déjà !) a le plaisir de vous inviter à sa 2e conférence contée avec Myriam Pellicane et Fred Duvaud :
Le conte aujourd’hui : du répertoire à la transmission.
Comment raconte-ton aujourd’hui ? Que transmet-on ? Et comment ?
Un programme moins sérieux qu’il en a l’air…
Venez-y voir par vous-même, avec vos deux oreilles, les histoires ne sont jamais loin…
Et pour finir, nous partagerons un verre de l’amitié

Mardi 13 juin 2017 à 19h30
Dans les jardins de la Médiathèque de Mundolsheim
19 rue du Général de Gaulle, 67450 Mundolsheim
(Repli à l’intérieur en cas de pluie)
Entrée gratuite sur inscription
Infos et résa : apparoa.asso@gmail.com ou au 03 88 71 07 22
Avec la participation de la Médiathèque de Mundolsheim.






"Toi, moi, nous avons choisi de disparaître, champignons d'encre, crinières hirsutes..les fauvettes frôlent les taillis noirs..cette nuit la lune a manqué un cran...tout au fond rêve un indien fou aux cheveux noirs, pouvons nous l'entendre ?"
Création sept 2015 aux Iles de la Madeleine : ici Gros Cap : une salle de spectacle et une auberge pour les artistes, le festival "Contes en îles" 14ième édition accueille le projet et organise des rencontres en scène avec d'autres conteurs..



Myriam Pellicane et les jeunes de la "relève", ici Alicia Vignault





Myriam Pellicane et la conteuse Lucie Bisson (Québec) un spectacle impromptu aux îles : "Paroles de Femmes"

Deux matinées dans les lycées, dit "les polyvalentes" des îles, ici la soirée sur les contes de la peur, après le spectacle..

 
Myriam Pellicane et une apprentie conteuse


Maurice Vaney, programmateur du Festival à Trois Pistoles

Avant première de VAGABONDE à Témiscouata sur le lac, Centre Culturel

Grande Soirée à la Forge à Bérubé, Trois Pistoles, avec Tous les conteurs du Festival.......La tradition orale c'est aussi ou entre autre une performance : imprévisible et joyeuse (dans le fond) elle devient audacieuse car animée par son goût irrésistible de la rencontre

Une balade-spectacle avec Myriam Pellicane et d'autres artistes, dans la forêt du sculpteur Luc Malenfant, 4ième rang Est, St Mathieu de Rioux : ici un visage sur un tronc d'arbre.

Les comédiens de St Mathieu accompagne Myriam Pellicane pour une performance contée


Un conte initiatique autour des personnages fantastiques de Luc Malenfant, un article de radio Canada sur :  http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2015/10/11/004-rendez-vous-grandes-gueules-trois-pistoles-saint-mathieu-de-rioux-conte-randonnee-pellicane.shtml


Soirée à l'école secondaire de Trois Pistoles : Myriam Pellicane, Didier Kowarsky et Mathieu Barrette

Festival les jours sont contés à Sherbrooke

Myriam Pellicane avec 70 jeunes de 16/18 ans, Lennoxville, Université Bishop.

"Myriam a réchauffé le groupe d’étudiant-e-s avec un conte à répondre, pour leur faire réaliser qu’ils n’avaient pas besoin de prendre de notes. Puis, tranquillement, elle a allongé ses histoires. Les étudiant-e-s se réveillaient à son rythme et lâchaient leur cellulaire.
Elle a terminé en apothéose avec son conte sur la « languette », devant des étudiant-e-s qui salivaient, ou bien croisaient les jambes.
Il est toujours épatant de voir une professionnelle à l’œuvre, de la voir maitriser une salle et un public en un instant." extrait de la chronique de Anthony Lacroix pour le Festival de Sherbrooke


Le lundi 19 octobre se tenait Le conte contemporain : traditions et mutations, une journée de réflexion organisée par Christian-Marie Pons, en collaboration avec la Maison des arts de la parole et le Conseil des arts du Canada. Elle était l’occasion de réunir deux conteurs et formateurs d’expérience, Michel Hindenoch et Didier Kowarsky, pour entendre leurs points de vue croisés sur l’art qu’ils pratiquent l’un et l’autre depuis plus de vingt ans.


Achille Grimaud, Françoise Diep et Didier Kowarsky , soirée de clôture à Sherbrooke
FANTASMAGORIE au CEntre Culturel de l'Université de Sherbrooke au Québec ; Une performance avec Myriam Pellicane : récits, poèmes fantômes, Josée Couremanche : dessin sur le sable et , Charles Van Goidtsenhoven musicien et chanteur.

FANTASMAGORIE  Myriam Pellicane, Josée Courtemanche et Charles Van Goidtsenhoven

Fantasmagorie 2016

Aucun commentaire:

Publier un commentaire