dimanche 13 janvier 2019

" La tradition orale est un moyen de connaissance, un des plus merveilleux, il a mauvaise réputation: il trouve sa source sur la route, les conteurs sont des vagabonds qui nagent dans les eaux profondes de l'inconnu social...... Ce qui vibre dans les contes c'est l'or pur des légendes aussi bien que le souffle monstre du forgeron... Ce qu'il contient aussi c'est l'art de rêver : nous ne sommes pas ce que nous mangeons, ni ce que nous pensons, nous sommes ce que nous rêvons. Le conte est un outil de rédemption. Ce que le conteur préserve c'est la source fraîche de la connaissance direct, formée de mille courants à l'état sauvage. Ce qui compte c'est de retrouver le courant souterrain d'un esprit en accord avec sa chair. Sous l'extravagance, il y a cette réalité grave, cette ultime terrain de jeu, cette expérience stupéfiante de l'instant."  Myriam Pellicane        Prochain RDV à Bruxelles le 17 février 2019 : http://www.dimanchesduconte.be/a-propos-de/

Vêpres Sauvages.... sur les barbelés des clôtures, derrière les chênes et les rochers, les genêts, s'accrochent la laine des moutons, les fils d'araignées flottants, le poil des renards, toutes ces choses accrochés sont la trace des chemins aventureux........ dessin Laurence Loutre Barbier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire